Cuzco – En tête à tête avec la Rainbow Moutain

Novembre 2017

Après un sympathique séjour à Arequipa, nous prenons un bus de nuit pour Cuzco, dans le but d’aller visiter l’une des merveilles du monde, le Macchu Picchu.
Par chance, nous tombons sur une méga promo d’une compagnie de bus qui nous permet de passer une nuit full confort dans un bus/hôtel, alors que par soucis de budget nous avions prévu de faire le trajet assis. Que demander de plus ?!

IMG_20171112_211034IMG_20171112_201739

Du coup nous débarquons plutôt frais à Cuzco, au petit matin. Nous allons a pied jusqu’à centre ville (motivés les mecs !), pour rejoindre notre petit hôtel.

Notre programme à Cuzco: visiter le Macchu Picchu en mode roots. Pas de trek avec guide, pas d’aller retour express en bus, on prend le temps de dégoter un programme aux petits oignons, avec un maximum de débrouillardise.

Nous avons aussi envie de visiter la célèbre Rainbow mountain et les salines, toujours par nos propres moyens, alors nous avons du pain sur la planche pour trouver les précieuses infos !

Entre deux agences, nous visitons la jolie ville de Cuzco, les hauteurs, le marché, la belle place principale, les endroits un peu plus paumés et surtout le musée du chocolat et ces délicieux chocolats chauds (on en rêve encore !).
Jolie ville où il est agréable de se balader malgré l’affluence touristique.

IMG_20171113_080423

IMG_20171113_155654IMG_20171113_161234IMG_20171113_162304IMG_20171113_162437IMG_20171113_170825

Première étape pour nous, la rainbow mountain, moins connue sous le nom de Vinicunca.
Nous en avons entendu des vertes et des pas mûres sur les hordes de touristes qui débarquent à la journée sur cette petite montagne, qui s’époumonent à la grimper à toute hâte pour y passer 30 minutes et redescendre aussitôt. Nous, nous avons envie de dormir sur place, au pied de la montagne !
Sauf que sur place, il n’y a rien ! Et surtout c’est pas facile facile d’y accéder par ses propres moyens !
Et puis il y fait froid ! Elle culmine quand même à 5200m d’altitude !
On se motive quand même, on prend le bus depuis Cuzco pour le village le plus proche, Pitumarca. Malheureusement, arrivés là bas les locaux nous disent qu’il est très cher de se faire emmener au sommet à cette heure ci (oui parce qu’on est ambitieux mais pas matinaux…) et en plus, le temps a tourné, il fait bien moche !

On a froid d’avance à l’idée de dormir là haut avec notre équipement minimum alors on abandonne et on se dit qu’on va chercher une solution dans le village pour y aller le lendemain.
Le taxi qui nous récupère nous dépose chez une petite dame qui a quelques chambres et on se lance à la recherche d’un transport pour le lendemain.

Le village est très joli, avec ses petites maisons en terre. Le Pérou rural, où nous sommes les seuls touristes à cette heure tardive, où les gens, habillés de leurs tenues traditionnelles, nous saluent sur leur passage et les jeunes viennent discuter avec nous pour le plaisir. Nous croisons des hommes avec leurs ânes et d’autres bien éméchés sur les bancs de la place du village. Pas étonnant, sur cette place, une vieille dame adorable vend de la chicha morada pour 3 fois rien. Alors on s’asseoit à côté d’elle sur le banc, on goutte à cette spécialité et on tente d’échanger quelques mots, même si elle ne parle que le Quechua.

DSC01551DSC01556

A force de demander, nous avons trouvé notre moyen de monter la montagne: tous les jours, à 3h et à 5h du matin , des camions partent avec plein de locaux et tout leur matos pour les mener au pied et qu’ils aient le temps de tout préparer pour l’arrivée des touristes.
Un trajet folklorique qui s’annonce !

Après un repas en compagnie d’un jeune du village nous nous couchons avec les poules pour être frais le lendemain !

DSC01546DSC01544

On se lève à l’aube et on s’installe sur la paille dans un coin de ce grand camion. Au début, nous nous calons tant bien que mal au milieu des silhouettes coiffées de chapeaux, à la lueur du flash de notre téléphone. Les locaux nous regardent avec un air interrogateur et nous sourient. Et nous on reste bouche bée à mesure que le camion se remplit et se remplit. Des femmes, des hommes, des enfants, des jeunes, des vieux, des chèvres tous massés là avec leur matériel pour la journée. Certains portent de belles tenues, on les devine dans les rais de lumière.
On hallucine complètement de se retrouver là, à moitié ensommeillés, serrés contre des gens qu’on ne connait pas, et qui échangent quelques phrases en Quechua avec nous.

1h30 après, on a mal partout et on est un peu chamboulés de cette expérience, qui n’a malheureusement pas pu être immortalisée par une photo mais qui restera gravée dans nos mémoires.

IMG_20171115_052955

On se motive pour grimper la montagne, seuls au milieu des locaux qui s’installent.

La montée, à jeun, n’est pas facile mais on s’en sort plutôt bien contrairement à ce qu’on pensait et le paysage est très beau. C’est vrai qu’on manque un peu d’air mais nous sommes bien acclimatés car nous avons pris de l’altitude progressivement.Au fur et a mesure que nous montons, le jour se lève. On passe entre quelques maisons, et on se rend compte que des gens vivent là. Pour de vrai. Avec leur troupeaux de lamas.
Incroyable.

DSC01669DSC01667DSC01581DSC01575DSC01566

Lorsque nous arrivons en haut nous retrouvons un couple qui a choisi de venir aussi par leur propre moyen, ils ont un camion et ont dormi au pied de la montagne, comme nous voulions le faire en tente.

DSC01584

La brume et un peu de neige recouvrent la montagne aux 7 couleurs, nous nous installons en face et nous prenons notre petit déjeuner devant le spectacle de la brume qui danse dans ce paysage exceptionnel. Il fait très froid et nous sommes seuls au monde, en tête à tête avec la rainbow mountain, qui se révèle petit à petit.
Sensationnel.

IMG_20171115_133303DSC01617

DSC01601
Au delà de la célèbre montagne, c’est un panorama à 360 degrés sur les Andes qu’on peut admirer du sommet. Et des villageois qui accompagnent leur troupeaux entre ces colosses.

DSC01662DSC01606

On reste là quelques heures avant que les premiers touristes arrivent. Très vite la montagne est envahie, nous filons vers un autre point de vue, sur la vallée rouge. Superbe.

DSC01640DSC01642DSC01649

En redescendant, nous croisons des centaines et des centaines de personnes qui montent, lorsqu’on se retourne, la montagne est envahie de petites fourmis qui grimpent. Ou qui se font porter à cheval.

DSC01685DSC01693DSC01680

Nous arrivons en bas vers 11h, le temps de papoter avec les locaux qui sont installés, de prendre un café chaud, de s’allonger au soleil, de manger un plat local avant de trouver un bus qui acceptera de nous ramener à Cuzco pour un prix acceptable.

DSC01697

Nous sommes plus que satisfaits d’avoir trouvé la motivation de vivre ça par nous même.
Nous avions peur que le tourisme l’ait complètement dénaturé mais au final, en venant en dehors de l’affluence on a pu vivre une tranche du quotidien des ces gens, comprendre que ce tourisme est un revenu important pour eux, pas si dégradant contrairement à ce qu’on peut croire et qu’ils arrivent à faire en sorte que le paysage soit préservé au maximum.

Infos et bons plans:

Rainbow mountain en solo

Prendre un combi avec marqué Santiago ou Cabaldo rue Ayacucho. 0,8 soles. Demander à vous arrêter au terminal de Sicuani.
Chercher une agence de bus qui part rapidement vers Sicuani, 10 soles pour aller jusqu’à Chacacupe.
À Chacacupe, prendre un taxi pour Pitumarca (5soles/personne) ou aller sur la place du village pour prendre un combi au même prix.
Une fois à Pitumarca, deux solutions. Soit dormir à l’hospedaje juste à côté du lieu de départ des camions pour le cerro Colorado/montana 7 colores/Winicunca (demandez au taxi ou aux locaux) et prendre le camion le lendemain. 15 soles/personne, repas du soir à 6soles.
Les camions partent de 3h à 5h du matin, le trajet dure au mieux 1h30. 5 soles/personne. Très folklorique, tout le monde à la même enseigne, collés serrés, sur la paille, entre ponchos et chapeaux colorés, enfants et biquettes. L’occasion de faire connaissance avec les personnes qui travaillent à la Rainbow mountain et de pratiquer le quechua…!
La montée pour arriverai point de vue sur la montagne colorée prend environ 2h, selon votre condition physique et votre acclimatation (surtout !).

Soit, s’il est suffisamment tôt et que vous avez une tente, vous pouvez tenter de trouver un transport pour vous emmener directement au départ de la marche pour la montagne colorée.
Par contre difficile de monter et redescendre par ses propres moyens en une journée à moins que vous l’ayez convenu avec un taxi (160 soles AR), car après 15h il n’y a plus de véhicules qui descendent du cerro Colorado.

Pour le retour, vous pouvez démarcher les bus de touristes pour aller directement à Cuzco. Nous avons payé 25 soles.
Sinon il y a des véhicules qui peuvent vous redscendre à Pitumarca, et après faire le même trajet qu’à l’aller dans l’autre sens.

Nous avons donc payé l’aller retour 45 soles, les tours sont vendus entre 60 et 90 soles avec petit déjeuner et déjeuner compris. Nous n’avons bien sur pas choisi de nous y rendre par nous même pour économiser des sous mais ça nous est quand même revenu moins cher.

2 réflexions au sujet de « Cuzco – En tête à tête avec la Rainbow Moutain »

  1. Hello les aventuriers. Je vois que vous êtes encore au bout du monde. La Rainbow Mountain en mode roots et solo, il n’y a pas mieux pour les souvenirs… Quel courage ! Bravo et continuez a vivre le rêve.
    Florent (au bout de l’autre monde depuis un an tout juste !)
    Ps: Vous venez quand nous voir en NZ ?

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Florent !
      Et non on est rentrés depuis janvier 😉
      Mais on continue les articles, ça nous rappelle de bons moments !
      On a failli venir cette année mais ça faisait trop cher, bientôt on espère !
      On espère que tout va bien dans votre nouvelle vie ?
      Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.