La Paz – sympathique capitale

Après une étape de quelques jours dans la ville marché de Cochabamba, nous nous rendons à La Paz, capitale de la Bolivie.

Cochabamba est une ville sans charme particulier, en dehors de sa belle place des armes. Elle est réputée pour être une ville gastronomique mais soit on n’a pas eu de chance, soit on n’a pas les mêmes goûts que ceux qui ont fait la réputation de la ville (ou pas le même budget.. !)
Ce qui nous a particulièrement plu à Cochabamba, c’est son influence résolument indigène, ses bus ultra colorés un peu fous et surtout, surtout, son marché d’une frénésie inouïe.

Il s’étale sur un quartier entier et ça grouille dans tous les sens !
Des vendeuses de fruits qui poussent leur brouette pleines de pastèques, des vendeuses de jus avec leur petit chariot qui porte des centaines d’orange coupées et la machine pour presser le jus, des vendeurs de café, de légumes, de chaussures, de chapeaux, qui ont déployé leur marchandises sur des tapis à même le sol.
Une marée de jupons et de chapeaux à la mode des années 10.
Les motos, camions, combis et bus qui passent et qui hurlent leur destination à la recherche de passagers.
Et nous les gringos qui déambulent dans ce joyeux bazar, complètement paumés dans le flot d’informations visuelles, auditives et olfactives.
On a adoré !

 

Après cette étape, nous prenons un bus pour La Paz.

Nous débarquons dans la capitale après 6h de bus, il fait froid !
La ville est à 4100m d’altitude et ça caille !

On se trouve un hôtel et on sort chercher un endroit où manger un bout.
Comme on l’a déjà dit, la gastronomie bolivienne nous a maintes fois déçus alors lorsqu’on croise un petit bar sympathique qui propose des plats mexicains, on a pas hésité un seul instant ! Et on s’est bien régalés !

Le deuxième jour, nous partons flâner dans les rues de la ville. Il y a un nombre pléthorique de boutiques de souvenirs. De l’artisanat à tous les coins de rue, ça donne envie ! Des trousses brodées, des instruments de musique, des pulls, des sacs, portes monnaies… On fait quelques emplettes car la fin du voyage approche déjà.

On fait aussi la visite du musée de la coca, la fameuse feuille que les indigènes mâchent à longueur de journée.
On y a appris beaucoup de choses bien intéressantes sur le sujet. Notamment que la feuille de coca à toujours été utilisée en pharmacie pour soigner de nombreux maux.
À tel point que des breuvages ont été créés des les années 1850 et que l’un d’entre eux, le vin Mariani, créé par un français avec du vin et de la coca a inspiré la recette du célèbre coca cola.
La boisson à base d’alcool et de coca a été transformée pendant l’interdiction de l’alcool aux Etats Unis pour ne pas faire faillite, c’est comme ça qu’elle est devenu le coca cola et la cocaïne n’en a été retirée qu’au début du 20eme siècle ! Le coca cola contient quand même des feuilles de coca.

Coca cola tire d’ailleurs une partie énorme de feuilles de coca de la Bolivie. Pour continuer d’exploiter tranquillement les paysans et payer une misère (alors que le commerce de la cocaïne rapporte bien plus…), le prix du coca est particulièrement avantageux en Bolivie et l’entreprise semble financer beaucoup de projet sociaux et éducatifs…

Nous nous rendons dans le sympathique quartier de El Alto, où il y a un grand marché populaire et animé le dimanche. L’occasion de manger local pour 3 sous et cette fois ci on se régale ! Assis sous une tente en compagnie des locaux, ils nous regardent amusés. On discute avec une famille qui habitent tout près, les enfants sont tout contents d’échanger avec nous, et nous aussi !

On passe des heures à observer le folklore local, un vrai plaisir !

Nous nous rendons à un spectacle dont les boliviens sont friands. De la lutte de cholitas (femme en tenue traditionnelle indigène). On y est allés en s’attendent à une vraie lutte mais en fait c’était du gros gros sketch style burlesque catch lourdeau à souhait !
On s’est quand même bien marrés, et c’était trop drôle de voir la réaction du public qui est totalement à fond !

 

La Paz c’est aussi une immense ville marché, on pourrait facilement y passer la journée. Bon y’a toute une partie ultra touristique avec le « marché des sorcières » qui consiste en fait à des boutiques ouvertes sur la rue qui vendent des trucs en tout genre, à l’origine pour les aymaras, une ethnie qui pratique toujours des sacrifices et de la « sorcellerie ».

Autour de La Paz, il y a pas mal de randonnées très sympa à faire, on peut aussi aller voir des glaciers.
Vous l’aurez sûrement compris, nous, le froid, ça nous fait fuire. Alors on a plutôt choisi de faire un trek assez réputé qui part de 4000m d’altitude le premier jour et qui finit dans la jungle le 3 ème jour, impressionnant !
On vous en parle au prochain article 😉

On a bien aimé se promener à La Paz qui est une grande ville qui reste agréable, un beaucoup cahotique mais attachante, un endroit sympa pour faire le plein de souvenirs, se reposer et bien manger avant de partir à la visite des environs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.