​La Serena et la vallée d’Elqui – pisco, étoiles et repos !

Septembre 2017

Nous nous installons une nouvelle fois au bord de la route, direction la Serena pour faire du stop.
Cette ville côtière est à 470 km de Santiago, on n’ira probablement pas d’un seul trait…!

On patiente vers la route qui va vers le nord mais au bout de quelques minutes, un homme nous conseille d’aller un peu plus loin, à la station service. Bon. On s’exécute.

Arrivés là après une petite marche, on attend encore et deux hommes viennent nous voir pour nous dire d’aller encore un peu plus loin, vers l’entrée de l’autoroute.

On marche alors encore et encore et effectivement, il y a plus de voitures.

Un jeune propose de nous prendre mais il doit d’abord passer prendre une amie. D’accord, la voiture et déjà pleine de matos et avec nous et nos sacs on voit pas ou va aller son amie. Il nous fait patienter dans la voiture pendant qu’il monte dans son immeuble et lorsqu’il descend il nous dit que finalement il ne part pas tout de suite…

Très bien, il nous a fait faire un énorme détour et nous a beaucoup éloigné de la route, on est un peu fâchés !!!

Après une bonne demi heure de marche on tombe dans un petit marché super agréable ou les gens nous font goûter leurs produits, on se déride un peu !

Puis on arrive enfin sur une station service proche de l’autoroute et à peine le pouce levé, une démarche et son fils s’arrêtent pour nous prendre. On a de la chance, elle habite à la Serena… La vie parfois !

Elle et très sympathique et nous papotons longtemps de tout et de rien, du Chili et de la France.

Nous qui croyions faire 2h de route à peine (oui on avait pas trop regardé ou était cette ville en vrai !) nous voilà 6h après arrivés à destination ! Heureusement qu’on est tombés direct sur cette dame !

La Serena est une grande ville, une station balnéaire bien prisée des Chiliens. Le centre ville est mignon mais nous ne nous y attardons pas.

Pas plus que la visite de la ville et surtout de l’hypermarché pour se faire un bon gros repas français accompagné de vin et de fromage, le pied ! Nous faisons aussi la rencontre de deux français fort sympathiques, Pierre et Thomas avec qui nous passons un peu de temps.

Nous voulons partir un peu plus dans les terres, dans la vallée de l’Elqui qui est réputée pour sa tranquillité, et nous nous y rendrons de nouveau en stop.

C’est comme ça que nous sommes arrivés à Vicuna et que nous y sommes restés bien plus longtemps que prévu…!

Vicuna est une petite ville qui ressemble beaucoup plus à l’image qu’on a des villes d’Amérique du Sud que tous les endroits que nous avons vus au Chili. Maisons colorées, murs plein de fresques, petite vie de village, très sympa !

Nous posons notre tente dans le jardin d’un charmant hôtel familial, où nous flanons dans nos hamacs et où nous nous cuisinons de bons petits plats pour palier la gastronomie chilienne !

Nous avons aussi bien visité les environs par une bonne balade d’environ 15km à pied, à travers la campagne bien belle et valonnée.

L’occasion de passer par des petits villages, une fabrique familiale de pisco (eau de vie de vin) où on nous explique dans un espagnol compréhensible tout le procédé de fabrication et de finir avec une bonne bière dans une brasserie artisanale.

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, nous rentrons au camping en stop…!


Un soir, nous faisons la visite d’un observatoire d’étoiles familial et nous y retrouvons par pur hasard Thomas et Pierre que nous avions rencontrés à La Serena ! Excellente visite de cet observatoire, ou plutôt d’une famille de passionnés ayant installé un télescope dans leur jardin, sous le milliard d’étoile que contient ce ciel pur, l’un des plus clairs du monde.

Nous sommes d’abord accueillis par un verre de vin rouge local (oui, on boit pas beaucoup durant ce voyage mais à Vicuna on rattrape tout ça !), suivi d’une vidéo explicative de la création d’une étoile. On nous donne ensuite de bons petits plaids pour aller s’asseoir dehors pour observer les étoiles, à l’oeil nu puis au telescope. La jeune fille qui nous donne des explications pendant plus de 2h est franchement passionnée et passionnante. On a l’occasion d’observer des galaxies, des planètes et même la lune. On a vraiment adoré ce moment !!

Thomas et Pierre nous ont rejoint au camping le lendemain pour une nuit. Le temps d’aller boire un coup à la brasserie artisanale et de se faire un chouette repas dans le jardin suivi d’une soirée à refaire le monde. Très chouette !

Après ces quelques jours de repos, nous sommes prêts à repartir à l’aventure, vers le nord et le désert d’Atacama, en stop !

Infos et bons plans:

– Camping la Elquina 5000 CLP/personne (7e) pour une tente.

– Observatoire : centrifuge astronomico Alfa Already. 10000 CLP/personne (14e) avec pick up, visited, vin et en cas.

– Balade de Vicuna à Diaguitas en passant par la campagne et la pisceria ABA, où ils font visites et dégustation gratuited en Espagnol.

– Brasserie Guayacan à Diaguitas. Un super endroit où chiller en buvant de la bonne bière ! Le village est super mignon !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.