La Polynésie en Cargo

Lors de la préparation de notre voyage, on rêvait de faire une partie de nos trajets en bateau. La réalisation de ce projet à demandé de très longues heures de recherche pour trouver quels trajets étaient possibles, sur quels cargo et comment.

Le peu d’informations disponibles et la difficulté d’accès à ces bateaux nous ont un peu fait abandonner l’idée jusqu’à ce qu’on tombe sur un site qui disait qu’il était possible de voyager entre les îles polynésiennes sur des cargo mixtes accueillant des passagers.
Encore de longues heures de recherche, des mois à fouiller le net et les blogs, à envoyer des mails et à recenser le nom de toutes les compagnies de fret, pour enfin avoir suffisamment d’info pour parvenir à nos fins. Il existe bien des cargo ou des cargo mixtes (fret et passagers) qui permettent de voyager entre les archipel (de Tahiti à Bora Bora ou aux Tuamotus) mais aussi entre les îles d’un même archipel ( Bora Bora à Huahine) pour une bouchée de pain, en couchette ou sur le pont, avec repas compris ou non. La difficulté pour les touristes est que les places sont souvent attribuées aux locaux (heureusement pour eux vu le prix des billets d’avion) ou réservées des mois à l’avance. Et comme nous voyageons à l’envie, un peu au jour le jour, la réservation à l’avance c’est pas notre fort !

Nous arrivons donc à Papeete avec la ferme intention d’aller prospecter pour trouver un cargo qui voudra bien nous prendre.
Aussitôt sorti de l’avion, après 11h de voyage et 19h de décalage horaire nous nous précipitons sur le quai de Papeete à la recherche d’informations.

On passe dans toutes les compagnies de Cargo et on finit par trouver un bateau qui accepte de nous prendre et qui a éventuellement de la place pour la semaine prochaine, sous réserve de désistement. C’est notre chance, on la laissera pas passer !

Nous avons donc dans le viseur le Cobia 3, un petit cargo, une goélette, qui livre toutes les semaines 4 ou 5 îles des Tuamotus. Nous choisissons de nous rendre à Fakarava, une île ou se trouvent deux camping et qui est réputée pour sa beauté. On nous dit d’appeler 4 jours avant le départ pour savoir s’il y a des gens qui se sont désistés auquel cas nous pourrons récupérer leur place. On appelle donc le jeudi suivant et c’est une bonne nouvelle qui s’annonce, nous pouvons a priori partir avec le prochain bateau !

C’est comme ça que nous nous sommes rendu à Fakarava à bord du Cobia et que nous avons pu visiter en chemin Kaukura et Apataki.

À bord, il n’y a que des locaux qui font le trajet pour rentrer d’un séjour à Tahiti ou pour aller travailler dans les fermes perlières. On passe des heures sur le pont à discuter de pêche et de la vie sur un atoll. Lorsque le bateau arrive à quai, c’est la fête ! Tout le village attend le bateau pour récupérer des colis, vendre le coprah ou le poisson, et pour attendre le ravitaillement en nourriture ou en essence. Un moment chouette pour nous, on observe la vie des îles, l’effervescence qui anime le quai. On a l’occasion de visiter un peu les environs ou de rencontrer les locaux.
Parfois, le bateau ne peut pas accoster au quai, il largue les amarres en pleine mer et décharge tout sur une barge qui est ensuite tractée pour être remise sur le bateau. C’est impressionnant !

On ne s’est pas arrêté à cette expérience, une fois à Fakarava nous avons eu envie d’aller visiter Rangiroa, célèbre pour ses plongées exceptionnelles. On a été obligés d’y aller par avion car les bateaux ne circulent pas dans le sens Fakarava-Rangiroa. Ensuite, nous avions envie de revenir sur Fakarava, où nous avions la possibilité de reprendre le Cobia pour rentrer à Tahiti (ce que nous avons fait). De Rangiroa à Fakarava, nous sommes montés à bord du Saint Xavier Maris Stella, un Cargo qui fait le tour des Tuamotus.

Cette fois, nous avons eu un coup de pouce de la chance…!
Nous étions à l’agence d’air tahiti pour avoir des renseignements sur l’avion quand une dame, qui nous avait laissé passer avant elle et qui avait entendu notre conversation, nous lance « Sinon vous pouvez monter sur le Maris Stella ». Alors nous on est tombés des nues qu’on nous parle de ça sans avoir rien demandé alors que ça fait des mois qu’on cherche des infos partout et qu’on en parle à tout le monde !
La voilà qui appelle le capitaine pour savoir si c’est possible et qui nous donne carrément son numéro…!
Bien sûr, on a aussitôt abandonné tous nos plans pour choisir ce moyen de transport, surtout que ce cargo nous faisait envie depuis longtemps !

Nous sommes donc montés sur le Maris Stella 4, surnommé le bateau fantôme à cause de son irrégularité…!
Nous avions rendez vous un vendredi 13h, nous sommes partis le lendemain à 20h avec le droit de dormir sur le bateau à quai et de manger à bord ! Nous avons donc pu visiter le sud de l’île pendant 2 jours, sans rien débourser pour le logement et les repas, que demander de plus…?!

Le bateau à fait escale sur 3 atolls, et les locaux d’Ahe sont montés sur le bateau pour faire leurs courses, un supermarché ambulant ! Nous avons donc pu visiter un peu plus les Tuamotus et apprendre beaucoup de choses des habitants. Passionnant !

De retour à Tahiti, nous avons eu envie de nous rendre aux îles sous le vent. Forts de cette expérience, nous étions sûrs de pouvoir réaliser notre projet malgré que nous tout le monde nous dise que ce n’était pas possible.

Bien sûr, nous avons téléphoné aux bureaux de l’Hawaikinui, mais on nous a dit qu’il n’y avait plus de place. Quand on a demandé si on pouvait voir avec le capitaine on s’est entendu dire « essayez mais ça c’était avant… ».
Nous nous y sommes rendu le jour du départ du cargo et le capitaine a accepté. Nous avons fait la même chose pour revenir et ça a marché aussi.
Nous avons pu aller à Bora Bora et revenir par Raiatea pour 4000xpf aller retour par personne…

Infos et bons plans :
Nous avons eu tellement de mal à trouver des infos que nous transmettrons ici tout ce que nous savons !

Le cargo est la solution idéale pour voyager pas cher en Polynésie et dans notre cas, c’est vite devenu une préfèrence au delà du choix économique.

En plus du billet pas cher comparé à l’avion, 3 nuits sont gratuites et parfois même les repas. Une belle économie sur le budget !

En tout et pour tout, en comptant tous les cargos et les différentes navettes que nous avons prises pour faire les 7 îles (Tahiti, Moorea, Fakarava, Rangiroa, Bora Bora, Taha et Raiatea), nous avons payé 290e/personne en 1 mois et 3 semaines de voyage. Le pass air Tahiti pour la totalité de ces îles utilisable en 28 jours maximum revient au minimum en basse saison à 520e, 564e en haute saison). https://www.airtahiti.com/multiisland-fares

Tuamotus:

Il existe plusieurs cargo mixtes qui voyagent aux Tuamotus. Il est préférable de réserver à l’avance (le plus tôt c’est le mieux !) mais sinon faites comme nous, appelez ou rendez vous directement au bureau des compagnies, s’il n’y a plus de place, insistez pour être mis sur liste  d’attente et ne lâchez pas l’affaire. Si vous êtes déjà dans les îles, allez voir le capitaine lorsque le bateau arrive sur l’île et demandez à monter à bord. Au départ de Papeete, il est difficile de monter au dernier moment et en surplus mais d’Ile en île c’est bien plus facile. Il faut beaucoup de patience et de persévérance, il ne faut pas avoir de date fixe et être flexible mais ça vaut franchement le coup si vous voulez voir la Polynésie autrement.
Les informations ci dessous datent de Juillet 2017, à confirmer.

Cobia 3: (tel 40 43 36 43)  un voyage par semaine. Part de Papeete le lundi à 16h et dessert la plupart du temps Kaukura, Apataki, Fakarava (mercredi matin), Faaite, Arutua (il y a régulièrement des changements). 7350 francs (60e) quel que soit le trajet. Il y a 2 à 4h d’escale par île. 3 chambres de 4 couchettes à bord, repas non inclus. Les marins peuvent donner de l’eau chaude quand ils ont le temps mais n’y comptez pas trop pour les repas. On avait prévu du pain et des boîtes de sardine et de thon.

Mareva Nui : (tel 40 42 25 53) part toutes les semaines de Papeete pour les Tuamotus. Le prix varie en fonction de la destination. 24000 francs pour rejoindre Fakarava.

Saint Xavier Maris Stella 4: (tel 40 42 23 58) Les départs sont moins fixes que les autres bateaux, en général un départ toutes les deux semaines. Dessert beaucoup d’îles dont Tikehau, Rangiroa et Fakarava dans cet ordre. 3500 francs par jour de voyage, pas de couchette donc on dort comme on peut sur le pont, 3 repas par jour faits par un cuisinier ! Compter au moins 7000 francs (58e) de Papeete à Rangiroa, encore 7000 francs(58e) de Rangiroa à Fakarava.
L’idéal est de monter à Tahiti jusqu’à Tikehau, attendre une semaine, tenter sur un autre bateau ou prendre l’avion pour aller à Rangiroa et de même pour Fakarava.
En tout cas c’est ce que nous aurions aime faire avec plus d’informations…!

Il existe aussi le Dori mais a priori il ne prend pas de passagers et le Maris Stella 3 qui dessert d’autres îles des Tuamotus.

Îles sous le vent
Même principe que pour les cargo des Tuamotus, appelez où envoyer un mail pour réserver des mois à l’avance. Si c’est trop tard et qu’il n’y a plus de place, demandez directement au capitaine sur le quai.

Hawaikinui: (tel 40 54 99 54) part deux fois par semaine le mardi et le jeudi après midi (vers 16h) et dessert Huahine, Bora Bora, Raiatea et Tahaa le lendemain du départ. Sur le pont 2000xpf (17e) par personne, pas de repas et on dort par terre.

Souvent le bateau arrive à la première île tôt le matin et la dernière (Bora) entre 10h et midi.
1000xpf pour passer d’une île à l’autre.
L’ordre n’est pas le même le mardi et le jeudi, il est donc possible de visiter une île, puis une autre quand le bateau repasse, en faisant attention aux jours.

– Pour les petits budgets, il est également possible de prendre le cargo ou l’avion pour Bora Bora et visiter Raiatea et Tahaa grâce à une navette, le Maupity Express, qui circule entre ces 3 îles (et inversement, prendre un avion pour Raiatea et visiter Bora et Tahaa).

La navette coute 5400xpf aller et passe 3 fois par semaine le lundi, mercredi et le vendredi (à vérifier).

3 réflexions au sujet de « La Polynésie en Cargo »

  1. Alors là, merci énormément pour cet article qui va beaucoup nous aider ! Nous avons commencé notre tour du monde il y a 5 mois et nous nous rendons en Polynésie demain. Nous cherchions commencer nous déplacer à moindre frais entre les îles des archipels et il est méga compliqué de trouver des infos sur les bateaux/cargos ! Merci encore et bon voyage 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup pour votre post !
    Je préfère de loin le bateau , ne serait-ce que pour les échanges avec les gens du coin, loin des touristes « classiques » 🙂

    Je souhaite aller de Tahiti aux Marquises en bateau. Qui aurait des infos pour un pauvre petit éco volontaire sans trop de sous mais ayant une bonne expérience de la vie à la dure sur un voilier ( 4 expéditions de 6 semaines en méditerranée avec Expédition MED 🙂

    A bientôt j’espère

    Gérard, de Toulouse

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.