Tokyo

Après un mois en Mongolie, il est temps de prendre l’avion pour Tokyo.
Une dernière nuit dans la capitale Mongole que nous n’apprécions pas beaucoup. Nous la trouvons sans aucun charme, et elle nous met mal à l’aise. Il peut y avoir des gens qui ont trop bu, agressif et un tantinet pick pocket…

En cherchant un Decathlon (oui oui il y en a même en Mongolie !) Nous rencontrons Moon, qui vient nous parler et qui propose de nous héberger si on est d’accord pour qu’elle nous fasse une séance de thérapie par le feu, et qu’on l’aide à faire connaître son activité.

On a déjà vu faire ça plusieurs fois en Mongolie, où les gens s’improvisent vite guide, auberge de jeunesse où tout autre chose. N’ayant pas d’hôtel on accepte et Moon nous aide à trouver une tente pour la suite de notre voyage.

Nous passons la soirée à papoter avec elle, de tout de rien, de la culture mongole et de sa famille. Elle fait à Wissam sa thérapie: enflammer une serviette après application d’une crème sur le corps, dans le but de faire transpirer et évacuer les tensions, en même temps que tout les bienfaits que peuvent apporter la chaleur.

Le lendemain, nous arrivons tout frais à l’aéroport. Le hic: aucun avion pour Tokyo n’est marqué sur le tableau des départ…

Nous vérifions sur les billets et effectivement, nous avons plus de 7h de retard, nous avons confondu l’heure de départ et d’arrivée… Bien bien !!

Panique à bord, notre visa arrive à expiration et nous avons un vol à prendre du Japon pour la Polynésie dans deux semaines, il faut absolument qu’on trouve un vol pas cher…
Sur le moment, on est complètement désespérés parce qu’on se dit que la babiole va nous coûter hyper cher et que c’est de l’argent précieux jeté par les fenêtres.
Heureusement, la compagnie de notre vol n’étant pas une compagnie low cost, ils ont pu nous mettre sur le vol du lendemain moyennant 25 euros chacun. Ouf !

Nous arrivons donc à Tokyo avec un jour de retard.
Premier pas dans la culture japonaise, les toilettes de l’aéroport. Oui oui.

Tellement de boutons sur ces toilettes archi propres qu’on croirait un tableau de bord. Nettoyage, protection et chauffage de la cuvette, petite musique pour décomplexer, jet de nettoyage avant et arrière, nul besoin d’appuyer sur la chasse pour qu’elle se déclenche ni de rien toucher pour se laver les mains. Tout est automatique, tout est robotisé.
Bienvenue au Japon !

Changement de décor, nous passons d’un des pays le moins peuplé du monde à l’un des plus peuplés…!

Tokyo c’est grand, c’est haut, c’est exubérant, moderne, propre et poli. Un gros choc après un mois dans la poussière, la nature, la tranquilité et le doux chaos mongol.

Une fois arrivés, grosse machine pour laver nos habits pleins de poussière et de lait de jument ! Deuxième chose: razzia au supermarché pour acheter saumon, avocat et sushis !! On en a rêvé depuis des mois et franchement c’était un festival gustatif !! Des saveurs complètement oubliées par notre palais. Ça paraît bête mais ça procure un bonheur incroyable !!

Nous avons ensuite passé 3 jours à nous promener dans les différents quartiers de Tokyo.

Shinjuku, le quartier « commerçant » (même si en fait à Tokyo tout tourne très vite autour du shopping). Takeshita dori, la rue un peu loufoque où on trouve toutes sortes de choses très japonaises, des magasins de tout et de n’importe quoi et des gens habillés comme leurs personnages de manga préférés.

Non loin de là le parc Yoyogi et son célèbre temple bien agréable !

Shibuya, le Time Square local, où il y a le célèbre carrefour où la foule traverse et se croise dans toutes les directions.
Dans ce quartier il est bien agréable de se promener le soir, se perdre dans les ruelles et manger des spécialités de brochettes au comptoir.

Nous avons aussi profité de la vue du Metropolitan Government Office, au 45ème etage, pour avoir une idée de l’envergure de Tokyo et de ses innombrables gratte ciels…

Dans le quartier Akihabara, encore des magasins immenses, encore d’innombrables gratte ciels (nous n’avons pas trouvé Tokyo très diversifié…!), mais cette fois plus dans le thème du manga, avec des maid café où les serveuses sont habillées en personnages de manga ou en servantes.

Tokyo, c’est aussi le temple des salles d’arcades et jeux vidéos… On a complètement halluciné en voyant les japonais jouer sur toutes sortes de jeux différents ! On a tenté nous aussi mais faut dire qu’on est vraiment nuls !!

Dans le quartier Yanaka, que nous avons bien plus apprécié pour son ambiance bien moins commerciale et bien plus typique, on se balade dans des petites ruelles aux maisons de bois. Un peu moins de gratte ciels, on est loin des immenses avenues impersonnelles remplies de voiture. C’est tranquille et ça fait du bien !
On y a visité une galerie d’art très sympathique, un cimetière impressionnant et Yanaka Ginza, une rue commerçante mignonne.

À notre retour de Kyoto et Osaka, nous avons encore passé une nuit et une journée à Tokyo.

Nous sommes revenus en stop depuis Osaka et nous avons eu le plaisir de voir un couple de deux petits vieux adorables s’arrêter pour nous prendre.

Quand ils ont insisté pour qu’on aille manger ensemble, on n’a pas osé refuser. On a passé un super moment avec eux, ils n’arretaient pas de nous poser des sushis dans nos assiettes…! On s’est encore une fois gavés de sushis et devinez qui a absolument voulu payer le repas ?

Encore plus fort, ils nous accompagnent à la station de métro pour qu’on rejoigne notre hôtel, on se précipité sur la machine pour ne pas qu’ils payent notre billet de métro. Le Monsieur nous regarde amusé, sort un billet et le glisse dans la main de Gabrielle, toute choquée, sans qu’on ne puisse rien faire. On les remercie encore et encore. Lorsqu’on voit que le billet est en fait l’équivalent de 80e, on se met à les chercher pour leur rendre mais ils ont disparu dans la foule… On a carrément eu l’impression de les avoir rackétés !!!

C’est donc complètement ébahis par la générosité japonaise que nous rejoignons notre hotel, un hotel capsule plutôt sympa !

Nous avons visité le marché au poisson à Tsukiji, réputé pour ses sushis excellents (et c’est pas peu dire) et pour la vente du thon rouge à l’enchère qui a lieu chaque jour à 5h du matin.

Pour y assister, il faut arriver vers 3h du matin et faire la queue pour avoir la chance d’obtenir un pass. La visite de la salle d’enchères est impressionnante pour la quantité de poissons qui s’y trouvent. Malheureusement, les japonais raffolent du thon rouge, c’est carrément la base de leur alimentation, et pour satisfaire la demande, ils n’hésitent pas à parcourir le monde entier pendant 1 à 2 ans pour racler tout le thon qui s’y trouve.
On a donc pu voir cette quantité astronomique de poisson congelé et assister à la vente aux enchères ou un monsieur sur un tabouret gesticule et hurle de façon très bizarre pour récolter les enchères.

wp-1507907970131.jpg

dsc08244_1.jpg

dsc08256_1.jpg

Ensuite, nous nous sommes fait le plaisir de goûter aux sushis d’un maître en la matière et c’est une des meilleures choses qu’on ait faites au Japon ! C’est franchement un spectacle ! La dextérité, la rapidité et le raffinement avec lesquels sont faits les sushis et autres mets de poissons cru… Impressionnant ! Une œuvre d’art. !
On vous parle même pas du goût !

dsc08267_1.jpg

dsc08269_1.jpg

Très différent des sushis que nous avons en France car nous avons choisi le menu du jour et il y avait beaucoup de poissons différents dont de la crevette crue, de la noix de saint Jacques, du poulpe… Un délice !

dsc08265_1.jpg

Durant notre séjour, on a énormément profite de la gastronomie japonaise, une découverte à chaque repas et on s’est bien régalés !
Surtout lorsqu’on est tombés sur une auberge de jeunesse plutôt classe qui venait juste d’ouvrir et qui faisait moitié prix sur le restaurant qui s’y trouvait… On s’est lâché sur les chirachis, sushis, plats de poissons, tempura, et autres spécialités de la maison. La chance !

À Tokyo, les immeubles sont immenses et il peut y avoir un bar, un restaurant, un magasin ou autre lieux commercial par étage.
Une chose qu’on a adoré faire à Tokyo: prendre l’ascenseur dans les immenses buildings et d’arrêter n’importe où !

On peut se retrouver dans un univers complètement différent à chaque fois que l’ascenseur s’ouvre…!

Voilà pour notre séjour à Tokyo, qu’on a aimé pour le dépaysement, la découverte gastronomique et les temples. Pourtant, on a trouvé que cette ville était plutôt impersonnelle (peut-être n’avons nous pas visité les bons quartiers ?) et toujours centrée autour du shopping et du commerce… La plupart des activités consistent à visiter des magasins, à goûter ci ou ça, à acheter ci ou acheter ça et nous n’étions pas tellement dans cet état d’esprit (peut être parce que nous venions de la Mongolie, peut être parce que nous avions besoin d’activités non commerciales et plus authentiques).

Infos et bons plans:

– Pour manger pas cher, n’hésitez pas à aller dans les supermarchés l’après midi et en début de soirée, ils font des méga promos sur les plats préparés et les sushis. Ok ça n’a rien à voir avec ce qu’on peut manger au restaurant mais c’est quand même très bon et pas cher !

Il y a aussi les fast food japonais qui proposent de bons plats pour moins de 5e.

– Pour Tsukiji, il vaut mieux trouver un hôtel pas loin du marché et y aller à pieds ou en vélo. On avait tenté de dormir 3h dans un manga café, et on est arrivés trop tard pour avoir une place (la loose de se lever à 4h du matin après avoir dormi 3h et de se retrouver bredouille !). Le manga café est une bonne idée pour une personne seule mais pour un couple ça revient aussi cher qu’un hotel.

L’hôtel capsule qu’on a pris pour notre deuxième tentative : Oak hostel cabin, à environ 2km du marché. Propre, agréable et confortable !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.