Guilin et Xingping – au dessus des nuages

Un trajet interminable depuis les redfields de Dongchuan jusqu’à la gare de Kunming, nous a donné l’occasion de nous confronter avec la foule chinoise, et déchanter complètement sur le comportement des chinois… Jusqu’ici nous n’avions rencontré que des gens adorables avec qui nous avions partagé des moments géniaux !

Mais le chinois dans la rue se comporte très différemment des chinois avec qui on lie une relation. Ne voyez pas de jugement ou de regard péjoratif sur ce qui va suivre, nous faisons juste un constat et dans certaines situations, nous trouvons que cette mentalité à des bons côtés. Ça nous a permis de beaucoup remettre en question nos manières françaises même si nous sommes personnellement beaucoup attachés à nos valeurs de solidarité (tenir la porte à la personne qui arrive après, enlever son sac de la place à côté pour que quelqu’un puisse s’asseoir…)  Les gens parmi la foule ont un objectif à atteindre et ils n’hésiteront pas à bousculer, doubler, prendre toute la place, ignorer quiquonque se trouve au travers de leur route. On évite au maximum de faire ce genre de généralisation mais la population chinoise adopte très très souvent ce comportement. Et c’est parfois très difficile à accepter pour nous, adeptes de la politesse et du savoir vivre. Ça a été un très gros choc culturel, et ça nous a valu de très nombreux agacements. Mais à quoi sert le voyage si on ne se trouve pas confronté à ce genre de choc culturel ?

La plupart du temps, le chinois fait ce qui lui plaît, peu importe ce que pense l’autre. Il crache s’il a envie de cracher, fait ses besoins où il le décide, n’hésite pas à se placer devant le panneau que vous êtes en train de lire si ça lui chante, ne répond pas à votre question s’il n’en a pas envie, vous prend en photo 40 fois, dans n’importe quelle situation, et peut même vous demander de poser si ça lui plaît, écoute sa musique et son film sans écouteurs (multipliez ça par le nombre de gens qui se trouvent dans le même wagon que vous), bref il fait ce qu’il veut !

Nous avons tellement été impressionnés par ces comportement qui sont loin de la bienséance française (même si, bien-sûr, il y a aussi beaucoup de gens qui n’ont que faire de la bienséance en France aussi), que nous nous sommes posés beaucoup de questions sur l’origine de ces façons de faire. Nous nous sommes demandé si ce n’était pas une des conséquences de la politique de l’enfant unique imposée dans les années 60 qui a engendré une société entière d’enfant sans frères ni sœurs, avec 6 adultes rien que pour lui (2 parents, 4 grands parents) et personne avec qui partager amour et attention qu’on lui porte (pas de cousin ni de cousine). Ces enfants ont probablement grandi en développant moins la notion du partage, peut être en faisant plus ce qu’il veut, et au milieu de camarades qui agissent et ont été élevés de la même façon.

D’autres raisons peuvent aussi être à l’origine comme le confucianisme qui pronait à l’époque de s’impliquer différemment face à autrui en considérant 3 sphères : la famille, le cercle proche d’amis et de famille éloignée, et enfin les personnes lambda du quotidien.

En tout cas, cette différence culturelle a été la plus importante de tout le voyage !

Bref, après cette parenthèse sociologique revenons à nos moutons…:

Une fois arrivés à la gare de Kunming, nous prenons un train en direction de Guilin, dans le Sud Est de la Chine. Un trajet de 18h dans un wagon couchette, une sorte de guest house à roulettes !

Nous avons bien aimé ce mode de déplacement car nous avons pu dormir presque normalement tout en expérimentant la vie quotidienne chinoise.

Une fois arrivés à Guilin, nous préférons aller directement à Xingping, une petite ville au bord de la rivière entourée de mont karstiques à foison.

Déjà sur la route, on aperçoit les paysages, dans la brume et la pénombre de la nuit tombée et on est impressionnés par le nombre de monts qui se trouvent autour de nous.

Nous en avions déjà vu au Myanmar et au Laos, nous nous disions que ce serait peut être similaire mais les paysages karstiques autour de Guilin n’ont rien de comparable !

Nous avions lu que Xingping était un « petit village traditionnel »… Mais nous avions oublié que nous étions en Chine… Pour nous, Xingping est en réalité une ville touristique et n’a absolument rien d’un village ! Il y a quand même une jolie rue qui a gardé son charme, et les bords de rivière sont très agréables.

Le premier jour, nous nous baladons autour de Xingping, en essayant de sortir de la ville et d’aller là où nous avions envie, entre les plantations, à travers des petits villages. Le climat n’est pas tellement avec nous, c’est tout brumeux et hyper humide mais ca donne un effet mystique aux lieux, ca a son charme. Les nuages sont comme coincés entre les pains de sucre.

Nous avons aussi suivi la rivière, où se trouvent de très beaux points de vue. Notamment celui qui se trouve sur les billets de 20 yens.

Le deuxième jour, nous faisons une balade à partir d’un village face à Xing Ping, à travers la forêt et dans la montagne. Entre deux averses, nous avons pu profiter des paysages d’une beauté exceptionnelle et avoir une belle vue sur les monts karstiques dans la brume.

Nous avons attendu que l’orage passe à l’abri dans un monastère, dans une ambiance pleine de spiritualité, les sons des gongs mêlés au tonnerre et l’air rempli d’encens.

Au retour, nous avons voulu aller voir la vue depuis le sommet d’un des monts karstiques. 45 minutes de montée hardue dans un taux d’humidité frôlant les 200% (ce n’est pas une blague on a passé 3 jours intégralement et littéralement trempés de sueur…!!).

Nous avons eu la chance d’arriver au sommet pendant une éclaircie, et la vue était vraiment incroyable… Nous avions rarement vu de paysages aussi beaux !

Avant de prendre notre train pour Pékin, nous passons une nuit à Guilin, nous visitons une partie de cette ville immense et au contraire de beaucoup de voyageurs, nous avons bien aimé !

En arrivant, nous nous sommes promenés dans le quartier de Zhengyang , ensuite nous avons mangé dans le quartier réputé pour la street food, c’est assez marrant de voir les spécialités chinoises, ils mangent vraiment des choses bizarres ! Comme des pots entiers de bouts de gras de viande….

Avant de rentrer à la guest house nous sommes allés voir les deux pagodes, emblématiques de la ville de Guilin.

Le lendemain, balade dans les petites ruelles du vieux Guilin et dans le parc… avant de reprendre le train qui nous emmène à Pékin.

Nous avons adoré ce séjour autour de Guilin qui, bien que touristique, est une chouette étape où se balader avant de rejoindre Xing Ping. Nous avons aimé cet endroit pour les paysages exceptionnels qui s’y trouvent mais le tourisme de masse chinois transforme peu à peu les lieux et l’authenticité commence à s’y faire rare…!

La rivière est remplie de bamboo boats à moteur qui n’ont rien de bamboo, il y a carrément des embouteillages.

Et Gaby Bardot à été bien choquée par les cormorans par centaines enchaînés à des bâtons ou à des bateaux qui passent leur journée à se faire photographier par les touristes… désolant…!

Et ça ne choque personne qu’on inflige ça à un animal uniquement pour que les touristes soient contents d’avoir une photo……

Infos et bons plans:

– Kunming Guilin : 18h de train, 270 yuans(35e). De la gare de Guilin ne vous embêtez pas à prendre un bus pour rejoindre Xing ping, (contrairement à nous) on peut y aller en train !

– Xing Ping: guest house « this old place » 80yuans (11e) pour une chambre sdb partagée.

– Ne manquez pas l’ascension du mont en face de la guest house, c’est gratuit et ça vaut vraiment vraiment le coup !

On nous avait dit que c’était fermé et il y avait un panneau devant l’entrée, écrit en chinois. Nous l’avons ignoré et nous sommes monté en faisant attention. Nous avons bien fait et nous n’étions pas les seuls !

– Balade vers le petit village face à Guilin : Prendre le bateau qui traversé pour 2 Yuans l’aller (ne vous faites pas arnaquer si on vous demande plus).

Longez la rivière à travers le petit village. Au bout d’un moment on arrive à un pont, puis 2 chemins possibles celui qui monte mène à un superbe point de vue, celui qui continue tout droit mène à un monastère.

2 réflexions au sujet de « Guilin et Xingping – au dessus des nuages »

  1. C’est un véritable bonheur de vous lire. Merci de nous faire découvrir des pays et des lieux que nous ne connaissons pas et qui nous donnent franchement l’envie de repartir autour du monde. Profitez en à fond !!! Bonne continuation à vous deux. Les 4 aventuriers

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.