Plateau des Bolavens – cascade et café

On a réussi à traverser la frontière du Cambodge/Laos avec la moto et sans se faire plumer ! Ouf ! On est ravis, et c’est cheveux dans le vent qu’on se réjouit de partir à la découverte​ du Laos !

On essaye de rouler le plus possible vers le Nord pour atteindre le plateau des Bolavens le lendemain.

La nuit tombe et on longe des villages depuis des dizaines de km, sans aucun hotel. Le Laos est l’un des pays les moins peuplés d’Asie, et ça se voit !

On commence à se dire qu’on va devoir aller taper aux portes pour se faire héberger. Ou dormir dehors mais sans nos hamacs (qu’on a donnés en cadeau aux îles Togian à nos copains Atonk et Lanni), on se dit que ça complexifie la tâche.

On descend de la moto et on demande aux passants où on peut dormir. Ils nous indiquent tous le temple… On s’exécute et on s’installe un peu genés dans ce temple sans un moine à l’horizon !

Pour le repas, on va dans le petit boui boui du coin et on montre sur le Gepalémo (un petit livre avec des images pour faciliter la communication) des nouilles et du poulet. On se retrouve avec un bon Pho, espéce de soupe d’origine vietnamienne avec des nouilles, de la viande, et plein d’herbes (coriandre, menthe, basilic) trop bon !

Après une nuit tout seuls dans le temple, nous nous réveillons tôt pour ne pas avoir à nous faire réveiller par les moines, qui devaient probablement être en vacances parce qu’on ne les a jamais croisés !

Nous partons « à la fraiche » vers le nord.

Première étape, trouver un café ! On s’arrête au bord de la route et on a l’occasion d’observer la vie matinale laotienne. Des vendeuses de brochettes d’insectes, de viande ou de poisson se précipitent sur les voitures ou les deux roues pour en tirer quelques kips.
On regarde la scène qui se renouvelle encore et encore avec un oeil amusé.

Après cette pause vie locale, on se dirige vers la ville de Champassak où se trouve un temple khmer réputé pour être très beau. Pour y aller on passe par des routes longeant des champs, des rizières, et une multitude de buffles qui barbotent dans la boue, les paysages sont magnifiques, ça change du Cambodge qui est tout plat ! On passe aussi par de jolis petits villages au bord du Mekong où les gens sont tous plus souriants les uns que les autres.

Pour arriver jusqu’à Champassak, on doit traverser le Mékong, sur Maps me, il est écrit « car ferry », on s’y rend et on se marre bien quand on voit le car ferry arriver…!

Nous, en moto, on emprunte le bateau pour les personnes, pour y monter il faut d’abord passer par un autre bateau… On se régale de ces façons de faire locales, tout en simplicité. Pas le temps de s’embarrasser de futilités ici !

Le temple de Wat Phu se révèle être une​ super visite ! Après Angkor on n’est pas rassasiés et on est contents de visiter ces lieux mystiques en compagnie des locaux.

Après cette chouette étape, direction Paksé, une ville d’où part une boucle de quelques jours sur le plateau des Bolavens pour visiter les points d’intérêts, entre cascades et plantations de café.
Nous ne tenons pas particulièrement à suivre les étapes de la boucle à la lettre car nous avons l’impression que tout le monde fait exactement les même stops, et que cette boucle commence à s’apparenter un peu à un tour operator, nous décidons plutôt de remonter vers le nord petit à petit en nous arrêtant aux endroits qui nous font envie.

Apres avoir déjeuné au marché de Pakse, nous nous dirigeons donc vers une des nombreuses cascades de la boucle, Tad Yuang, qui est réputée pour être hyper touristique mais très belle.
Comme nous arrivons en fin d’après-midi​, nous sommes presque seuls sur les lieux. La cascade est en effet tres sympa !

On voit quand même les traces du passage des nombreux touristes Thaï qui envahissent les lieux la journée.

On profite du coucher de soleil seuls sur les lieux.

Une bonne nuit dans une guest house quelconque sur le bord de la route et nous voilà repartis !

D’ailleurs, le proprio de cette guest house était un peu zinzin, il nous mettait la musique à fond dans les oreilles dès le petit matin, incroyable…!

Nous passons la matinée dans une autre série de cascades​, Tad Tayicseua, qui sont accessibles par une balade dans des plantations de bananiers. Encore une fois, nous sommes presque seuls à nous baigner, et l’endroit est très reposant.
Deux femmes lao sont en train de pêcher dans les rapides avec des cannes en bambous, et sans appât, on les a observées un bon moment, toujours fascinés par les différentes techniques de pêche en Asie !

Pour l’après midi, nous étions face à un dilemme…
Le Laos est habité par de très nombreuses ethnies différentes, et le plateau des Bolavens en compte environ une vingtaine !
Certaines de ces ethnies ont conservé leurs coutumes ancestrales, il est donc très intéressant d’avoir l’occasion de leur rendre visite pour partager leur culture. Le problème étant qu’il arrive très souvent que leur culture et traditions soient mises à mal par le tourisme. Il paraît que les villages près des routes principales du plateau des Bolavens sont régulièrement visités par des cars de touristes qui font de brèves apparitions​ pour prendre des photos, acheter des souvenirs et qui repartent aussitôt. Ces ethnies finissent à la longue par être lassées des touristes, ou alors être dépendantes des revenus qu’ils génèrent.

Nous avions deja refusé de participer à ce genre de tourisme proposé par les agences de trek à Chiang mai en Thaïlande, et nous en avions été déçus lors du trek au lac Inle, nous hésitions donc beaucoup à nous rendre dans ces village cette fois ci.
Certains voyageurs que nous avions rencontrés nous avaient dit d’aller chez Monsieur Hook, un homme ayant une ferme de café dans un village Katu, qui propose des visites de sa plantation voire d’y passer la nuit.
Pour couper la poire en deux, on se dit qu’on peut y passer, jauger la situation et aviser en fonction de comment on se sent la bas…

A suivre…!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.