Phnom Penh – Sou sdei le Cambodge !

3 avions, 24 heures de trajet et une nuit blanche à l’aéropot de Kuala Lumpur (on commence à bien bien le connaître celui là !), et nous voilà enfin à Phnom Penh, capitale du Cambodge.

On prend le bus local à l’aeroport pour arriver en ville et rejoindre notre hôtel. On se retrouve propulsés dans l’ambiance des grandes villes d’Asie qu’on n’avait plus eu l’occasion de vivre depuis le Myanmar. Et ça nous fait du bien ! Finalement c’était plutôt chouette de faire une coupure en Indonésie pour retrouver cette frénésie au Cambodge.

On marche donc sous la chaleur écrasante, au milieu des tuktuks, des scooters, avec les odeurs de street food, les prières des temples Buddhistes, welcome back !

La première journée, on se balade dans les rues de Phnom Penh en buvant des jus de fruits frais, ici ça coute rien et y’en a partout !! On visite un marché local (O’Russei) et un marché plus touristique mais avec une architecture curieuse (Thmei), sympathiques, puis le temple Wat Phnom qui est très agréable à visiter. 

Puis le long du Mékong, sur la promenade qui va jusqu’au Palais Royal.La place du Palais Royal est hyper animée, les enfants jouent, les gens sont installés sur l’herbe et mangent aux stands de nourriture. Un aperçu direct de la culture Khmer, très sympa !

En chemin, on croise beaucoup de gens qui mangent des oeufs pour le gouter, mais pas n’importe lesquels, ce sont des oeufs « fécondés », avec le foetus du poussin à l’intérieur. Ils en sont friands et il y en a partout !

Le soir, on retrouve Martin, un bon copain d’enfance de Wissam et sa copine Séréna pour le repas. Trop chouette de les revoir ici ! Ils nous prennent sur leurs scooters pour une petite balade Phnom Penh by night. On a l’occasion de voir les deux mondes qui se cotoient à Phnom Penh, l’opulence de certaines personnes juste à côté d’autres qui vivent dans la misère. Les immenses complexes construits en un rien de temps sur l’île de Koh Pich.

Le lendemain bonne grasse mat’pour récupérer de notre voyage, déjeuner avec Martin, et direction les killing field.

Petit point histoire: Dans les années 70, le Cambodge a connu une periode noire, lorsqu’une personne connue sous le nom de Pol Pot, chef du régime des Khmers Rouge (parti communiste Cambodgien) a instauré une dictature communiste au Cambodge. En quelques années, il a vidé les villes de ses habitants, pour les envoyer vers la campagne et les faire travailler dans les champs. Les citadins considérés comme des personnes riches et impures, opposées à son régime, sont evoyées en prison dans des conditions épouvantables, torturées puis exterminées. Le régime de Pol Pot a décimé plus d’un quart de la population Cambodgienne entre 1975 et 1979. Les chefs d’accusation: être enseignant, avoir fait des études, parler une langue étrangère ou parfois tout simplement  porter des lunettes…

Cette histoire a marqué la vie de tous les Cambodgiens, de près ou de loin, et il nous a semblé vraiment important d’y être sensibilisé pour comprendre la culture de ce pays.

Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter l’ancienne prison de Tuol Sleng, mais la visite des champs de la mort nous a permis d’en apprendre beaucoup sur le régime des Khmers Rouge. Les prisonniers étaient emmenés dans cet endroit dans l’unique but de les tuer, avec les moyens du bord. Pas d’armes à feu qui auraient fait trop de bruit, et alerté les locaux, des machettes, coups de marteau, feuilles de palmiers acérées, produits chimiques, couteaux… Ils couvraient le bruits par des chansons de propagande et masquaient l’odeur avec des insecticides utilisés par les paysans des alentours. Une fois tués, les prisonniers étaient jetés dans d’immenses fosses. Après le départ des Khmers rouges en 1979, un paysan qui habitait les environs a découvert ces fosses, et des fouilles ont été faites, qui ont mis à jours environ 17 000 victimes, hommes, femmes et enfants… Les gardiens du site retrouvent encore des ossements et habits qui remontent à la surface…

C’est une visite très difficile, immensément triste et choquante, qui nous fait nous rendre compte de la facilité avec laquelle on peut basculer dans le crime de masse…

La stupa centrale, de commémoration, où les ossements trouvés sur le site ont été recensés et classés par âge, sexe et type d’éxécution…
Une des nombreuses fosses, où l’on peut voir ossements et vetements…

……………..

Le soir, nous nous rendons dans le quartier des bars de Phnom Penh où les cocktails ne sont vraiment pas chers. On rêve d’un cocktail aux fruits frais avec vue sur le Mékong ! Gros échecs, il pleut et on nous sert un cocktail dégueu gout médicament, pas du tout avec des fruits frais…!

On se console avec un bbq Khmer, un pur délice !! Viande, seiches et crevettes grillées sur un bbq avec des légumes…!

Voilà pour notre séjour à Phnom Penh, ville que nous avions bien appréciée, en dehors du quartier des bars bourrés de touristes, et de cinquantenaires grisonnants et bedonnants aux bras de petites minettes Khmers…

Prochaine étape: Kampot et Kep pour une escale culinaire…!

Infos et bons plans:

– Si vous voulez visiter Tuol Sleng et les killing fiels en une journée, partez le matin suffisamment tot car la visite est très prenante, on peut y passer beaucoup de temps… Le musée ferme à 17h donc impossible de voir les 2 en une après midi (testé, désapprouvé).

Pour nous rendre aux killing fields (17km de Phnom Penh) nous avons pris un tuktuk pour 15$, il nous a attendu sur le site. L’entrée des killing fiels coute 6$.

– Le Wat Phnom vaut la peine d’être visité, on y voit beaucoup de locaux y faire des offrandes pour les grands événements de leur vie.

– N’hésitez pas à essayer les bbq Khmers, c’est super bon et pas très cher !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.