Decouvrir les îles Togian en camping sauvage – vivre un rêve dans un décor de carte postale

Après notre super séjour à Nusa Lembongan, nous prenons un avion depuis Denpasar pour rejoindre la Sulawesi du nord, une Île Indonésienne au nord de Bali. Nous atterrissons à Gorontalo pour prendre le ferry le lendemain, vers une destination que nous avions repérée il y a plus d’un an pendant la préparation de ce voyage et dont nous avions rêvé depuis, les îles togian.

A Gorontalo, nous trouvons un hôtel avec un gérant adorable avec qui nous avons passé la matinée à bavarder autour de cafés et pâtisseries gentiment offertes.

Nous avons visité le marché, le premier marché non touristique en Indonésie…! Avec des étals de poisson qui n’en finissent plus, les piles de légumes, les épices, et les poulets encore vivants dans leur cage. Ici, tout le monde nous salue d’un « hello mister, hello misses » ! On nous prend en photo et l’hysterie gagne parfois certaines jeunes filles quand elles nous aperçoivent.

Au coucher du soleil, nous prenons le ferry, oú nous dormons à côté des locaux sur une plateforme surélevée, sur le sol. Nous discutons avec eux et nous faisons déjà des copains, dont un qui nous offre un bracelet de corail noir.
A l’aube, nous montons sur le pont pour le lever du soleil et on a la chance de voir les dauphins, qui sautent à côté du bateau, la journée commence bien !

Aux îles toggian, le principe est simple: il faut choisir un des resorts sur une des îles de l’archipel. Ils proposent tous le même type d’hébergement, des bungalows sur la plage en pension complète. Les prix varient du simple au double selon le standing.Nous en avions choisi un un peu éloigné du port, nous devions donc attendre un bateau l’après midi pour nous y rendre.

Sur le quai, nous rencontrons Lani, un local qui tente de nous aider à nous retrouver parmi toutes les informations et les prix différents qui nous sont donnés.

De fil en aiguille, il nous propose de faire un « camping trip » avec son bateau, aller d’île en île et camper sur des plages désertes. L’idéal !

Nous partons donc avec un autre couple de voyageurs franco-italien et Atonk, le compagnon de voyage de Lani.

Après avoir pique niqué sur la plage et fait un peu de snorkelling, nous arrivons dans un resort abandonné, Taipi, oú nous allons passer la nuit.
Atonk monte une tente en deux temps trois mouvements avec des bâches, des morceaux de bambous et de la ficelle. Impressionnant !

L’endroit est magnifique et nous avons encore une fois la chance de voir les dauphins jouer au loin.

Nous passons la soirée autour du feu, à jouer avec le plancton (des micro organismes qui vivent dans l’eau et qui produise de la lumière en même temps qu’ils produisent de l’energie) au bord de l’eau qui s’illumine sous nos pieds, à attraper des crabes de noix de coco , à boire des cocktails au leetchi et à écouter de la musique indonésienne.
En nous endormant dans nos hamacs sous les cocotiers et le ciel étoilé, on a du mal à réaliser la chance qu’on a de découvrir ces îles de cette façon.

Le deuxième jour, après une belle averse, nous partons pour une plage de carte postale plus que paradisiaque, sable blanc et fin entourée de cocotiers, eau turquoise. Wissam s’amuse à attraper les noix de coco et à les ouvrir, sous le regard amusé d’Atonk, qui a fait ça toute sa vie.

Ensuite nous allons dans un lac rempli de méduses qui ne piquent plus. Gabrielle étant fascinée par les méduses, nous sommes restés un bon moment à les observer se déplacer avec grâce.

Le soir, nous dormons de nouveau dans des bungalows en ruine, dont le toit est encore étanche, pour notre plus grand confort, vu l’averse impressionnante qui est tombée une bonne partie de la nuit. Le bon côté c’est qu’on a pu en profiter pour se doucher dessous !!

Le 3ème jour, nous nous rendons dans le joli village d’Atonk pour y faire quelques courses, nous buvons une spécialité locale à base de café et nous rencontrons la charmante famille d’Atonk.

Après cette escale sur terre, nous rejoignons le resort sur l’île de Bolilanga pour déjeuner et faire un peu de snorkelling. Très joli coin, des coraux très colorées,de belles cheminées, on a vu des gros poissons et un scorpion fish.

Le ponton de Bolilanha est très agreable !

Ce soir là, nous avons dormi dans un resort en construction pour changer un peu…!

Nous nous sentons tellement bien dans ce mode de vie simple, en compagnie d’Atonk et de Lani que nous décidons de continuer le voyage avec eux quelques jours de plus…

La suite et la vidéo de ce séjour inoubliable ici.

5 réflexions au sujet de « Decouvrir les îles Togian en camping sauvage – vivre un rêve dans un décor de carte postale »

  1. Je suis chacune de vos étape avec un énorme plaisir ! J’adore tout de A à Z, depuis les préparatifs (bravo pour les HE et l’argile, j’utilise beaucoup, bien plus efficace que plein de trucs chimiques) jusqu’aux trucs et astuces en passant par les récits et les photos magnifiques. Je vous ai particulièrement enviés (pointe de jalousie, je reconnais ;-)) pour les raies mantas, les animaux me fascinent et ces raies sont tellement majestueuses… J’ai montré à mes enfants votre périple, ils ont été saisis d’admiration et de stupéfaction et j’ai été soumise à un feu roulant de question. Je comprends que tu ne sache plus ce qu’est le boulot, Wisam, et grâce à vous, j’arrive à l’oublier moi aussi un petit peu ! Bravo, continuez à nous faire rêver, profitez bien de votre voyage et prenez soin de vous. Murielle.

    J'aime

    1. Bonjour Murielle, merci beaucoup pour ces jolis compliments ça nous fait bien plaisir ! On est ravis de pouvoir te faire t’évader du boulot, c’est aussi pour ça qu’on a créé ce blog !
      Tes enfants peuvent nous poser toutes les questions qu’ils veulent, nous y répondront avec plaisir !
      C’est vrai que les raies manta sont majestueuses, un très beau moment…
      Et 100% d’accord avec ton avis sur les huiles, on s’en sert presque tous les jours ici…!
      Bonjour à toute la famille et à bientôt !

      J'aime

  2. Question de Léo (12A) : « Quand puis-je vous rejoindre ? »
    Questions de Morgane (7A) : « Quand est-ce qu’on part ? », « Je vous invite à mon anniversaire, est-ce que vous pouvez venir ? »
    Ils sont très coquins…
    Plus sérieusement :
    Morgane demande si vous avez vu des girafes ? (ma réponse : euh, je ne crois pas)
    Léo rit de sa soeur et rétorque : « A quand les lions ? » mais je n’ai pas compris tout de suite que sa question est sérieuse en fait…
    puis « Est-ce qu’ils ont vu des gorilles ? », « Avez-vous vu beaucoup d’animaux ou d’insectes mortels ou très dangereux ? »
    Si je ne me trompe pas, le poisson pierre est dangereux…
    Bises de nous 3 à vous 2 et à bientôt !

    J'aime

    1. Ahahah on serait ravis de venir à ton anniversaire Morgane, c’est quand ?!
      Malheureusement on n’a pas encore vu de girafe ni de lion, il faudrait probablement aller en Afrique pour ça… et c’est pas (encore) prévu !
      On n’a pas non plus vu de gorille mais on voit assez régulièrement des gibbons, ils aiment beaucoup les temples en Asie ! (Ou les moines aiment beaucoup les singes et les nourrissent beaucoup plutôt…!)
      On a vu des araignées géantes qui doivent faire mal, et des fourmis dorées de 5 ou 6cm mais rien de plus… par contre on a bien aimé les manger les insectes, avec un peu d’ail et de gingembre ! Au Cambodge ils mangent même des mygales et des petits serpents !
      Effectivement sous l’eau on a croisé quelques barracudas et des poissons pierre qui peuvent être embêtants…!
      Merci pour vos questions !

      J'aime

  3. Bonjour bonjour! Super article, c’est justement ce que nous recherchons. POur votre par vous avez eu un gros coup de chance de les croiser et d’avoir cette proposition. Penses tu qu’il est possible de louer un bateau (petit) et d’être ainsi autonome? (as tu les nom ou coordonné gps des endroits ou vous êtes aller pour faire du camping sauvage? ainsi que le lac avec les meduses et la plage carte postal haha…)! Merci beaucoup pour ces aventures =D

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.