Bagan – Sable, gamelles et passion pour le soleil en compagnie des copains

Après notre séjour à Mandalay, on part pour Bagan avec un minibus, vers midi.

3h plus tard on se retrouve à Nyang U, une ville proche de la plaine de Bagan oú se trouvent plus de 2000 temples datant du 13e siècle, plus ou moins bien conservés.

Nyang U est une petite ville bien birmane (on voit que c’est touristique mais ça reste une ville à part entière) oú on a choisi de séjourner pendant quelques jours.

Premier matin, réveil à 5h30 pour aller voir le premier lever de soleil, accompagné des célèbres montgolfières. On loue un e-bike, un scooter électrique et comme on ne connaît pas encore le site, on se fait indiquer un endroit où s’installer, on finit au temple « Bulethi » aux côtés de dizaines et dizaines d’autres touristes. Certains bruyants et pas tellement respectueux de la spiritualité des lieux… Le spectacle est quand même impressionnant.

Après ce joli lever de soleil, nous revenons déjeuner à l’hôtel et là… surprise ! Qui on voit débarquer sur leurs vélos… Ben et Amélie (des copains toulousains) qu’on avait pas réussi à recroiser depuis Mwalamyine !

On a passé 4 jours à Bagan dont 3 avec eux, et on a pu rencontrer Marine et Maxime, un couple français avec qui ils avaient fait le trek pour Inle. Retrouvailles bien sympathiques !

dsc02322-2736x1824.jpg

Au guidon de notre scooter silencieux, et à travers le sable qui nous a valu quelques (douces) gamelles, ces 3 jours ont été ponctués de visites à la Indiana Jones dans les temples déserts, à chercher un moyen de monter sur la terrasse des temples pour y admirer la vue et pourquoi pas le lever/coucher du soleil !

On a aussi bien profité du marché de Nyang U oú on mange de bonnes nouilles pour rien du tout !

Au détour de nos visites, nous avons longtemps bavardé avec un peintre dans l’un des grandes temples visités par beaucoup de touristes, on a passé près de 2h avec lui deux jours de suite et c’était très intéressant de discuter de la culture et de la société birmane ou française. Il a été étonné de savoir qu’en France aussi (même si ce n’est pas dans le même mesure) les femmes ne sont pas aussi bien payées que les hommes pour le même travail. On a pu apprendre beaucoup sur la birmanie.

On a passé tellement de temps avec lui qu’on a finit par l’aider à vendre des peintures à des touristes qui passaient et il a beaucoup ri de nous voir à l’œuvre, c’était un super moment de complicité ! On lui a promis de revenir un jour avec une bouteille de vin et des billets en euros pour agrandir sa collection déjà bien fournie !

À la guest house, on a aussi fait des rencontres sympa, Julien et Julien, 2 copains belges amoureux de la Birmanie ainsi que Manu, un français qui n’a jamais pu en partir et qui s’est fait adopter par la famille qui tient la guest house. On s’est d’ailleurs fait bien copains avec cette charmante famille !

Bref on a donc passé ces 4 jours bien accompagnés !

Bagan c’est très joli, un brin aventureux mais il faut aussi savoir que derrière ces « belles » montgolfière se cache un business pas très propre qui brasse des milliards de dollars et que ce n’est certainement pas les birmans qui en profitent, vu comment ils sont payés… le simple tour de montgolfière coûte entre 200 et 400 dollars pour 45minutes, et cela a bien été financé par la junte birmane (et l’est peut être toujours).

Pour bien apprécier Bagan, on vous conseille de partir en scooter pour le lever du soleil, revenir déjeuner s’il est compris dans votre hôtel puis repartir jusqu’au heures chaudes (13h-16h) et revenir sur votre temple préféré pour le coucher du soleil.

Nous avons d’abord visité les coins avec les gros temples principaux, puis nous nous sommes perdus à travers les champs et les pistes de sable, vers les plus petits temples et pagodes, où on a croisé les locaux occupés à travailler dans les champs ou à guider chèvres et vaches.

Pour éviter de regarder le lever/coucher de soleil entouré de mille personnes, il suffit d’aller se perdre un peu entre les temples et de dégoter une pagode où on peut monter sur la terrasse. Un indice: il y en a autour du Bulethi.

Toutefois, une source sûre nous a dit qu’il sera d’ici peu interdit de monter sur les temples…

Petites anecdotes : les deux premiers jours, nous avions un scooter hyper high tech, très comique ! Lumieres fluo qui clignotent, de la place comme dans un bus et surtout u e petite chinoise à l’interieur qui nous disait bonjour et qui tapait la causette…! Très drôle !

Au détour de nos balades, on a failli avoir un accident avec….. une vache…! On est passé au mileu d’un troupeau de vaches et l’une d’elle a été un peu surprise, mais rien de bien méchant…!

Infos et bons plans:

Il y a un ticket d’entrée à la plaine de Bagan de 20$ (payer en Kyatts vous fera gagner quelques euros), certaines personnes que nous avons rencontré ont reussi a eviter de payer,nous avons cherché et appliqué les combines conseillees mais nous avons quand meme dû payer. Il y a des check points sur le trajet pour Bagan un peu partout, où les bus et taxis s’arrêtent pour faire payer les touristes. Il selble que certains bus a certaines heures ne s’y arretent pas… Apparemment, plutôt les minibus mais le notre n’a pas été épargné. On a plus l’impression que tout ca releve du hasard !

Si vous n’avez pas payé, c’est très bien pour vous et si vous évitez les temples principaux où le ticket est demandé on ne vous le demandera plus jamais ensuite.

– Choisissez un logement dans le centre de Nyang U. Au départ nous avions choisi un hôtel un peu excentré et proche de Bagan mais nous avons payé l’hôtel plus cher et le scooter aussi. En plus, c’est plus éloigné des restaurants pour manger le soir…

– Jasmine villa est une très chouette guest house. Le confort est basique mais pour 10e on a une chambre sans wc ni sdb mais un petit déjeuner et une bonne connexion internet.

– Le e-bike coûte environ 7000k pour la journée.

– Si vous aimez la street food, il y a des petits stands de nouilles et mohinga au marché, le repas coûte 500k pour une assiette de nouilles, une soupe et plein de sourires.

– Passez voir la rivière vers Old Bagan, il y a un bar très calé avec une belle vue, « fantasia garden ».

Une réflexion au sujet de « Bagan – Sable, gamelles et passion pour le soleil en compagnie des copains »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.